AEEH Allocation d’éducation de l’enfant handicapé



L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ou AEEH est une aide financière de la CAF ou de la MSA. Elle vise à compenser les dépenses liées à la situation de handicap de votre enfant. Cela jusqu’à ses 20 ans. Le montant de base de l’AEEH peut être complétée par différents compléments. Vous avez en effet un droit d’option suivant votre situation personnelle et familiale. Avec la prestation de compensation du handicap dite PCH par exemple. Nous y reviendrons par la suite.

Avant cela, voyons ensemble quelles sont les conditions pour d’attribution et la durée du versement de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé en France ? Comment et auprès de quel guichet déposer votre demande de prestations? Et enfin, les cumuls possible avec l’AEEH.

Conditions d’attribution de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé

Pour compenser les surcoûts liés au handicap de votre enfant de moins de 20 ans à charge, une allocation est disponible en France. Cependant, afin d’être éligible à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé, le taux d’incapacité de votre enfant doit être établi. C’est sur cette base que la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées se prononcera sur l’attribution de l’allocation. Mais aussi des compléments à l’AEEH et sur leur durée du versement.

Vous percevrez généralement l’allocation si vous êtes dans l’une des deux situations suivantes :

  • votre enfant présente une incapacité d’au moins 80%
  • le taux de handicap reconnu est entre 50% et 79%. Néanmoins votre enfant fréquente un établissement adapté ou a besoin d’un dispositif adapté ou d’accompagnement

A noter que votre enfant ne doit pas être inscrit dans un internat avec prise en charge intégrale d’un organisme social.

Concernant la durée de versement, elle varie en moyenne entre 2 et 5 ans suivant le taux de handicap. Pour des situations bien particulières, l’AEEH peut être octroyée sans date limite.

La demande d’AEEH en déposant votre dossier MDPH

Mais alors si vous êtes dans l’un des cas précédent, quelle démarche faut-il suivre ? Bien que les organismes payeurs soient la Caisse d’allocations familiales et la sécurité sociale agricole, vous devez vous tourner vers la Maison départementale des personnes handicapées pour déposer votre demande.

Depuis la mise en place du formulaire générique, vous n’avez plus à exprimer vos souhaits. C’est l’équipe pluridisciplinaire de votre MDPH qui se chargera de définir un plan d’accompagnement personnalisé au handicap de votre enfant. Celui-ci peut aussi bien comprendre des soins. Vous trouverez le formulaire papier à remplir sur la page Télécharger le dossier MDPH. Mais vous avez aussi la possibilité de renseigner le formulaire en ligne. Néanmoins, vous devez au préalable disposer d’un compte Usager. Pour cette procédure, vous pouvez suivre les conseils de la page Créer Mon compte MDPH en ligne.

Pour toute question, sachez que des permanences sont offertes pour vous accompagner dans les démarches. Rendez-vous sur la page Annuaire MDPH afin de découvrir le dispositif au sein de votre département et les informations pratiques.

Cumul possible avec le montant AEEH de base

Le montant de base de l’AEEH en 2022 est de 132,74 euros par mois. Cependant, ce montant peut être majoré par différents dispositifs. Par exemple, un complément accordé par la CDAPH suivant le surplus de dépenses engagées dans le cadre de la compensation du handicap de votre enfant. Et même pour votre éventuelle cessation d’activité professionnelle ou embauche d’une tierce personne. Six catégories de complément à l’AEEH peuvent être versées pour un montant pouvant atteindre plus de 1126 euros.

En complément, pour les parents isolés, une majoration s’ajoute au complément Aeeh à deux conditions. Vous avez recours à une tierce personne pour accompagner votre enfant et votre enfant est éligible au complément de catégorie 2 à 6 de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé.

Attention, votre droit d’option vous permet de choisir en le complément d’AEEH et la PCH versée par le Conseil départemental. Ces deux aides financières ne peuvent pas être cumulées. Le cumul Allocation journalière de présence parentale et AEEH est donc envisageable. Vous perdrez dans ce cas le complément et la majoration pour parent isolé.

Pour plus de détails, visionnez la vidéo suivante (droits Caf.fr)

Laisser un commentaire